skip to Main Content
Tuto : Les Tidoudous, Des Doudous Plats Mais Pas Tout Plats, Lapin, Ours, Chat

Tuto : les tidoudous, des doudous plats mais pas tout plats, lapin, ours, chat

J’avais envie de faire un doudou plat pour ma petite crevette bébé-nièce, mais avec une tête « pas plate », et la tête au milieu du doudou. (pourquoi…? aucune idée… mais fallait qu’elle soit au milieu 🙂 )

et comme je n’ai pas trouvé de tuto gratuit de doudou avec une tête au milieu, et que je me demandais bien comment l’accrocher, cette tête, ça m’a rendue un peu grognonne… alors j’ai essayé tout ce qui me passait par la tête, et puis, tant qu’à faire, j’en ai fait un, de tuto (comme ça, plus jamais une cousetterière ne sera grognonne de pas avoir trouvé de tuto)

(et pi comme vous êtes sympa, je vous passe toutes les fois où ça a donné n’importe quoi… 😉 )

direct vers le patron direct vers la vidéo

Et finalement, c’est pas dur de faire un doudou…!!

et même, on peut changer plein de choses, et en faire un tout comme on veut!

du coup, j’en ai fait…7.  qui vont nous permettre d’illustrer les options disponibles

pas belle, la vie…? 😉

Pour fêter ça, on va faire un tuto « multi-fonctions » , ou plutôt multi-options.

Vous pouvez choisir :

  • le type de bestiole : ours, chat, lapin… (lapin à grandes ou petites zoreilles, qui tombent ou qui tiennent?)
  • la façon de faire les yeux
  • la façon de faire le nez et le museau
  • la position de la tête : au milieu du doudou ou sur un bord
  • la façon d’accrocher la tête au doudou (si elle est au milieu) : à la main ou à la machine, avec ou sans « collerette » autour de la tête…
  • la forme de la collerette

ticoeur a une grande collerette en forme de coeur

tilapin a une petit collerette fleur

ticha n’a pas de collerette

  • la forme du doudou
  • et toutes les petites options qu’on va rajouter sur les bords du doudou : noeuds à mâchouiller, attaches, rubans, étiquettes, anneau de dentition, attache-tétine… tout ce qu’on veut.

Quel tissu choisir?

  • Pour la tête :

du minkee (ou minky, ou « tissu pyjama ») : d’abord parce que c’est tout doux, mais aussi parce qu’il a une certaine élasticité (sans être trop galère à coudre quand même) qui permet de moduler un peu la forme de la tête. il faut un tissu uni, au moins pour l’avant de la tête, sinon on ne verra pas bien les yeux et le museau

(si c’est un minkee très élastique, ou qui se déchire facilement, ou qui libère plein de peluches dès que vous le touchez… vous pouvez l’entoiler préalablement avec l’entoilage thermocollant le plus léger de votre placard (H180 ou équivalent))

  • Pour la collerette (facultatif) :

du minkee pour le haut (parce que ça cache bien les petits plis et la couture de la tête), et comme on veut pour le bas

  • Pour le corps du doudou :

-si on ne fait pas de collerette : du minkee pour le haut, et comme on veut pour le bas (si vous tenez vraiment à mettre un tissu coton pour le haut du corps du doudou, il y a quand même moyen de tricher, comme par exemple avec l’écharpe de l’ours)

-si on fait une collerette : comme on veut pour le corps (mais c’est sympa d’avoir au moins une face en « doudou »)

 

il ne faut pas oublier aussi qu’un doudou va être mâchouillé et re-mâchouillé par nos petits trésors baveux, alors si on peut, on privilégie les tissus bio ou Oeko-Tex (qui commencent petit à petit à se faire une place dans les merceries… les minkee Oeko-tex sont plus durs à trouver, mais il y en a plusieurs chez Rascol)

Quel matériel pour les yeux et le nez?

pour les yeux, le plus joli, c’est sûrement les yeux sécurisés, avec leur relief, les paillettes, tout ça… mais j’avoue que, même « sécurisés », ça m’effraie toujours de mettre des choses qui risquent de se décrocher sur un doudou pour bébé (y compris les boutons… c’est mon côté parano) (ils risquent de se décrocher surtout par effilochage du tissu que par défaut du matériel)

du coup, dans la gamme « zéro risque », il nous reste :

  • la broderie : à la main ou à la machine :

-on peut broder directement un oeil à la machine avec un fil noir, en faisant un cercle (comme un oeillet mais en comblant le centre), ou broder l’oeil à la main

-pour le museau, on peut broder le tour d’un petit morceau de tissu blanc pour faire comme un mini-appliqué (mais ça ne marche pas pour les yeux : broder un mini-appliqué de 6 mm c’est quand même… compliqué…)

-pour le nez, le plus simple est de broder un petit rond ou un petit triangle avec du fil rose

 

  • le simili-cuir +++ : on peut découper la forme de l’œil ou du museau dans une petite chute de simili-cuir (ou de coton enduit… tout ce qui ne s’effiloche pas mais qui a un peu de tenue quand même), et ensuite simplement coudre le tour au point droit pour le fixer à la tête. C ‘est ma technique préférée pour les yeux ; pour le museau c’est le plus facile, mais peut-être un peu moins joli (« doudou ») qu’un museau brodé… ?? (on y reviendra plus bas)

Comment on va faire?

(je détaillerai plus loin, c’est juste un résumé)

Etape 1 : la tête

on va coudre ou broder les yeux, le museau et le nez sur l’avant de la tête en minkee

puis on va y coudre les oreilles, puis assembler les deux parties de la tête endroit contre endroit, et enfin rembourrer la tête par le cou

Etape 2 : on attache la tête au corps

on découpe le tissu du haut du corps, on y attache la tête directement ou par l’intermédiaire d’une collerette

Etape 3 : on prépare le corps

on découpe 2 fois le corps dans les tissus choisis, on y attache plein d’étiquettes, on entoile une petite partie pour mettre des pressions plus tard

Etape 4 : on assemble les deux parties du corps

on découpe le bas du corps, on l’assemble avec le haut… et c’est fini!

Sur la vidéo complète, j’ai choisi pour chaque étape le meilleur compromis rendu/difficulté, mais dans le texte du tuto je vous propose d’autres alternatives pour faire comme vous le sentez

Alors c’est parti !

On commence par choisir le type d’animal :

tête d’ours

tête de chat

tête de lapin

Sur le patron il y a une tête d’ours, et une tête qui va aussi bien pour lapin et chat ; le museau de l’ours est rond, celui du lapin et du chat est en « B qui regarde vers le bas »  (ou « en fesses », comme dirait ma fille qui est une grande poète… 😉 )

(options à la fin pour d’autre animaux)

Puis, si on veut une collerette, la forme de la collerette :

grand coeur…

petite étoile…

petite fleur…

… ou forme libre ! c’est bien comme vous voulez…

et on imprime la feuille correspondante sur le patron

Et enfin la forme du corps : carré, rond, ou … comme on veut

j’ai mis des gabarits pour carré et rond sur le patron, mais vous pouvez aussi tout à fait tracer n’importe quoi comme forme, il suffit juste de la découper « en miroir » (c’est à dire une fois dans chaque sens) dans le tissu du haut et celui du bas

Les espèces de tentacules sur les patrons correspondent à des prolongements qui permettent de faire des noeuds à la fin (il parait que les bébés aiment bien mâchouiller des noeuds et bavouiller dessus) (pensez à le leur rappeler à leur mariage 30 ans plus tard, quand ils feront les malins devant leurs copains… )

vous pouvez bien sûr faire le corps du doudou sans ces prolongements…

(et pour économiser du tissu sur ces prolongements, je vous montrerai l’astuce plus loin)

Le tuto tout complètement en vidéo , c’est ici :

et le tuto photos avec les explications et le bla-bla, c’est plus bas!

Musique : Artiste: Nicolai Heidlas
Titre: Drive

lien : Drive

Etape 1 : la tête

on commence par découper 2 fois le gabarit de la tête dans le minkee

on marque l’emplacement des yeux et du nez par un point sur l’endroit

technique dite « de sauvageonne » : on commence par faire un trou sur le patron au centre des yeux et du nez

puis on fait un point sur l’endroit du tissu à travers le trou

Pour les yeux : 

on découpe les yeux dans une petite chute de simili-cuir noir, on les fixe au bon endroit sur la tête au stylo-colle (ou à la colle UHU qui traîne sur le bureau de votre enfant, personne n’ira vérifier, et puis de toutes façons on va le coudre…)

puis on place un morceau de coton pas trop fin sous la tête, là où on va coudre (ou alors on thermocolle un peu d’entoilage thermocollant sur la zone des yeux et du nez)

Si là vous vous dites : « bah ça, ça sert à rien… »

alors… vous ne me laissez pas le choix.

regardez ce qui s’est passé lorsque je n’ai pas mis de morceau de coton en dessous, parce que j’ai oublié comme une bécasse j’ai décidé de faire cette expérience pour l’amour de la science :

Voici la version « ce qu’il faut faire » (avec du coton) : faire le tour de l’oeil au point droit ; puis faire la « lumière » de l’oeil avec du fil blanc (un petit zigzag tout simple)

(il y a d’autres façons de faire les yeux, par exemple en les brodant en noir directement à la main ou à la machine)

Pour le nez et le museau : 

Il y a plusieurs façons de faire, c’est comme vous voulez :

Le plus simple : broder directement un petit rond ou un petit triangle avec du fil rose ; ou deux arcs de cercle en bas pour le chat ou le lapin

(pour moi, c’est un peu les « moins aboutis », mais c’est ceux qui ont été choisis en premier par les mamans…)

rond brodé pour le nez

rond + museau brodés

assez facile aussi : découper le museau dans un petit morceau de simili-cuir blanc (ou coton enduit, ou tout ce qui ne s’effiloche pas), le coller puis coudre tout autour au point droit, et enfin broder un nez rose dessus (avec un zigzag qui rétrécit par exemple)

un peu + difficile : coller un museau en coton blanc, le coudre tout autour comme un appliqué (donc avec un point « bourdon »), puis broder un nez rose à la fin

(le museau en minkee blanc, par contre… on oublie… : c’est hyper compliqué, ça s’enfonce et ça se promène, et puis de toutes façons, après avoir cousu le tour en blanc, on ne voit plus qu’1 mm2 de tissu finalement.. donc pas la peine de s’embêter)

les museaux en vidéo :

museau en simili-cuir et nez brodé en triangle :

museau en coton blanc, cousu comme un appliqué, et nez brodé en zigzag

Pour les oreilles : 

quel que soit le modèle de doudou, on découpe le patron de l’oreille choisie 2 x dans le minkee et 2 x dans le tissu fantaisie

pour chaque oreille, on épingle le tissu et le minkee endroit contre endroit, puis on coud à 1 cm du bord en laissant la base ouverte

Puis on réduit les marges (un peu) (et on dégarnit la pointe pour les oreilles de chat), on retourne, et on pousse bien à l’intérieur pour tout déplier

On dégarnit la pointe pour les oreilles de chat (pour que ça soit bien pointu quand on retournera)

on replie un ou deux côtés vers le milieu (2 côtés pour lapin et ours, 1 seul pour les oreilles de chat) : je détaille ça un peu plus dans l’article sur les oreilles ici 

on fixe avec des épingles et on bâtit près du bord (ligne pointillée verte)

oreille d’ours repliée 2 fois

oreille de lapin repliée 2 fois

oreilles de chat repliées 1 fois, et en miroir l’une de l’autre

Puis on place les oreilles sur l’avant de la tête, côté tissu vers le bas, donc endroit contre endroit avec l’avant de la tête, et pointe des oreilles en direction du cou

(il y a des repères sur le patron pour le placement des oreilles)

et on bâtit les oreilles en place, à 0,5 cm du bord (lignes pointillées vertes)

Puis on pose la partie arrière de la tête par dessus tout ça, endroit vers le bas (donc endroit contre endroit avec l’avant de la tête) ; on épingle tout le tour en commençant par le milieu du haut

on pose la partie arrière de la tête, endroit vers le bas

on coud tout le tour à 1 cm du bord, en laissant le cou ouvert ; on peut passer plusieurs fois sur l’emplacement des oreilles pour bien le consolider

(les oreilles de lapin gênent un peu cette couture du tour, on peut tricher en commençant par un côté du cou, et en les poussant du côté opposé, puis en les repoussant encore en face lorsqu’on arrive sur le deuxième côté)

on réduit les marges de couture avant de retourner

puis on retourne (en tirant les oreilles pour le lapin, avec un guide-passe pour les autres), et on remplit la tête par l’orifice du cou

avec de la ouate de rembourrage…

… ou avec des chutes de doudou

et enfin, on ferme le cou (en l’affinant un peu si on veut)

avec quelques points à la main

ou par une petite couture à la machine

Félicitations ! votre tête est terminée!

Etape 2 : attacher la tête au corps

Pour attacher la tête au corps, il y a 3 possibilités :

  • directement (sans collerette)
  • ou par l’intermédiaire d’une collerette, petite ou grande

Pour les 3 versions, on commence d’abord par découper le patron du corps dans le tissu « haut du corps » (de préférence en minkee si pas de collerette)

(l’intérêt du minkee, à cette étape, outre le fait d’être doudou, c’est de cacher un peu les petits plis qui se forment quand on attache la tête au corps ; mais si vous préférez un tissu autre, vous pouvez aussi cacher la jonction cou-corps avec une écharpe, ou un ruban)

petite parenthèse :

si vous n’avez pas envie d’utiliser 1 m de minkee juste à cause de mes « tentacules », vous pouvez les couper à part dans une petite chute, puis les coudre endroit contre endroit avec le reste du corps

(comme les tentacules servent à faire des noeuds, les raccords ne se verront pas parce qu’ils seront cachés dans le noeud)

Version 1 : sans collerette

on découpe une petite fente au milieu du corps

on passe la tête par le trou

on épingle le cou qui dépasse et on coud l’ensemble, à la main ou à la machine

Si on assemble le cou et le corps à la machine, il faut utiliser le pied à fermeture éclair, ou décaler l’aiguille sur le côté, pour ne pas être gêné par le relief de la tête

Version 1 bis: sans collerette, mais sur le bord du doudou

Si on veut « planter » la tête sur le côté du doudou, rien de plus facile :

on met la tête sur un bord ou sur un angle, vers le bas, et l’avant de la tête contre l’endroit du tissu du haut

on aligne les bords du tissu et du cou, et on les bâtit ensemble avec une ligne au point droit à moins d’1 cm du bord

(et à la fin, la couture d’assemblage entre haut et bas du corps passera à 1 cm)

Version 2 : avec une grande collerette

on découpe la forme souhaitée dans 2 tissus en miroir (et on choisit plutôt du minkee pour celui du haut)

on fait une petite fente au milieu du tissu du haut

on y passe le cou…

et on attache les 2, à la main ou à la machine

puis on pose notre collerette, endroit vers le haut

on pose par dessus l’autre tissu, endroit vers le bas (donc les 2 tissus sont endroit contre endroit)

on épingle, et on coud tout le tour à 1 cm du bord, en laissant une ouverture pour retourner

on crante dans les creux, presque jusqu’à la couture (même pas peur)

on ratiboise les marges de coutures partout ailleurs, et surtout sur la pointe (siii, ratiboiser c’est un terme technique..)

on retourne par le trou, et on rentre les berges du trou sur 1 cm

et puis soit on ferme par un point invisible à la main, soit on surpique tout le tour à quelques mm du bord

et ouala !

puis on pose la collerette au milieu du tissu du haut du corps, sur l’endroit

sur l’envers, on place une épingle qui prend bien le relief du cou à travers les tissus de la collerette

et on attache le tout avec le meilleur fil de notre placard, et en passant 153 fois à travers tout ça (avec un dé, et une pince)

(si ça peut vous aider, imaginez que c’est une poupée vaudou avec la tête de votre belle-mère… 😉

Version 3 : avec une petite collerette

la différence, c’est qu’ici, comme la collerette est plus petite que la tête, on n’arrivera pas à poser l’autre tissu par dessus la tête et à coudre autour. donc il va falloir fendre les deux tissus de la collerette

on découpe la forme souhaitée pour la collerette dans les 2 tissus, et on les place endroit contre endroit

on coud le tour à 1 cm du bord, sans laisser d’ouverture

on réduit les marges, on crante les creux, puis on fait une fente au milieu, par laquelle on retourne la collerette

on fait une petite fente sur l’autre tissu pour pouvoir passer à travers toute la collerette

on passe la tête à travers

on bâtit tout ça à la main (le cou + les 2 tissus de la collerette), et on vérifie bien sur le tissu du haut que la fente est recousue

puis, comme pour les autres versions, on assemble le cou avec le tissu du haut du corps, à la main ou à la machine

2 façons d'attacher la tête au corps :

on peut :

  • soit faire une fente au milieu du tissu du haut du corps, et y passer l’ensemble cou-collerette

 

  • soit ne pas faire de fente, mais « entourer » l’ensemble avec le tissu et coudre autour     (avantage : ça ne fait pas de fente (donc c’est plus solide) ; inconvénient : ça fait plus de plis)

 

puis on coud tout autour, plutôt à la main

Etape 3 : préparer le haut du corps

En option, sur le corps, on peut mettre :

Option 1 : des étiquettes de toutes les couleurs

pasque ça fait joli, et pasque les bébés aiment bien tirer dessus paraît-il

(si on la flemme, on plie des bouts de ruban en 2, on les épingle au bord, et hop! c’est plié.)

(attention quand même aux rubans de satin, ils ont une petite tendance à se déchirer)

mais si vous êtes motivé (e), j’ai fait un tuto exprès pour :

(Tuto pour faire des étiquettes de toutes les formes et de toutes les couleurs et même avec des astuces de fainéant pour aller plus vite et même que ça peut servir aussi pour faire des pattes déco ou mettre sa « marque » sur des vêtements)

Option 2 : une « patte » avec des pressions :

pour y accrocher des trucs.

  • comme par exemple, un anneau de dentition…
  • ou …une tétine (ou totosse, ou tututte, enfin vous voyez quoi, le truc tout bavouillou que les bébés adorent laisser tomber par terre ou perdre dans leur lit…)
  • ou… votre trousseau de clés (ça fait un porte-clé un poil volumineux, mais original…)

on attachera la pression à la fin, mais c’est bien d’y penser maintenant pour coller une petite chute d’entoilage thermocollant (peu importe lequel), pour renforcer le tissu. j’ai fait des repères sur le patron pour les positionner sur la patte, mais libre à vous de rajouter 3 autres pattes, ou de la supprimer

Il faut thermocoller l’entoilage sur les 2 emplacements, sur les faces envers des 2 tissus du corps

Etape 4 : la dernière ligne droite… assembler les corps

trofastoche :

on met notre tissu du haut, endroit vers le haut

on met par dessus le tissu du bas du corps, endroit vers le bas (donc endroit contre endroit avec le tissu du haut) (comment ça, c’est pas clair….? 😉 )

on épingle les 2 tissus sur tout le tour ; puis on choisit un endroit assez droit, à la base d’un tentacule, et on y marque 2 repères espacés d’environ 7cm

et on coud tout le tour à 1 cm du bord, sauf entre les 2 flèches ; avec points d’arrêt au début et à la fin

on retourne par le trou

on déplie bien les tentacules en poussant à l’intérieur avec un bâton

on replie les berges du trou vers l’intérieur

et on referme le tout par une petite couture au point droit à quelques mm du bord…

…qui ne se voit déjà plus tellement dans le minkee…

… mais qui est surtout complètement cachée par le noeud….

(hé hé #astuce de feignasse)

on fait des noeuds sur les tentacules, et on met deux petites pressions là où on avait entoilé…

… et le tour est joué!

voilà c’est fini ! j’espère que ce tuto vous aura plu…

à vous de jouer ! et n’oubliez pas de m’envoyer vos photos!

Est-ce que je peux reproduire ce tuto ou le patron?

Ben oui.

Vous pouvez reproduire, modifier, et partager tous les tutos ou patrons Huguette Huguette.

Ou vendre vos créations issues de ces patrons.

Ou piquer mes idées et les modifier.

Ou … faire tout ce que vous voulez avec.

J’en serai honorée ! N’hésitez pas à me montrer ce que vous en aurez fait…

Bonne cousette!

Cet article comporte 3 commentaires
  1. Ben dis donc, ça c’est du tuto !
    Et qui tombe pile poil : j’allais justement tenter la 3D en doudou …
    [Après les doudous plats – tellement vite fait que ça en est limite frustrant – et les balles façon Montessori – un peu long, faut bien le reconnaître … ]
    Ce tuto ( aussi bien tes essais ratés que les réussis !) va bien m’aider …
    Merci
    Marylene

  2. merci 🙂 j’espère que ce sont mes tidoudous qui vont se décupler, ce serait rigolo ! bonnes cousettes à vous Pascale 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top