skip to Main Content
Tuto : Coudre Des étiquettes, Des Rubans, Ou Des Pattes Déco…de Plein De Façons

Tuto : coudre des étiquettes, des rubans, ou des pattes déco…de plein de façons

Comme j’étais en pleine fabrication des tidoudous,  (le tuto des tidoudous ici ) et que c’est toujours sympa d’y faire dépasser plein de petites étiquettes, j’en ai profité pour faire un tuto sur plusieurs façons de coudre des étiquettes, des pattes déco ou des petits rubans, en fonction du rendu qu’on veut obtenir

c’est parti !

Pour qu’on s ‘y retrouve, je les ai numérotées de 1 à 9, et la numéro 10, ça sera l’écharpe de titours

raccourcis pour aller directement à une étiquette :

Pour le tuto complètement en vidéo, c’est ici :

et pour le bla-bla, c’est plus bas!

tuto complet en vidéo :

Question « plantation » , c’est à peu près pareil pour tout le monde :  pour les numéros 1 à 6 et 9, on les plante au bord du tissu, avec le côté qui s’effiloche vers le bord du tissu, et endroit contre endroit avec le tissu ; on épingle, et puis on les bâtit au bord du tissu, à moins d’1 centimètre du bord (pour que cette couture soit cachée plus tard par la couture d’assemblage, qui est généralement à 1 cm du bord)

numéros 1 et 2 : les plus faciles

(alors faut pas s’en priver… 😉 )

elles sont faites avec un tissu dont le bord est déjà fini, ou qui ne s’effiloche pas : sur l’image, le numéro 1 correspond à un ruban de satin, mais ça peut être aussi un morceau de simili-cuir par exemple.

il suffit de plier en deux le ruban, envers contre envers… et pi voilà.

(et elle ÔSE appeler ça un « tuto »…??? !!! c’est de l’arnaque !!)  (…c’est pas faux…)

le numéro 2 est un biais, replié en deux dans le sens de la longueur pour bien emprisonner les bords non finis, puis plié comme le ruban de satin. et hop!

(aaah, ben on avait pas dit que ce serait difficile, hein… 😉 )

on prend le biais

on plie en 2 dans le sens de la longueur

puis on plie en 2 dans l'autre sens

numéro 3 : une étiquette qui fait une boucle

On découpe un rectangle de tissu, deux fois plus long que la dimension voulue de l’étiquette finie (+ les marges de 1 cm à chaque bout), et deux fois plus large (que notre guide-passe…) + les marges

(je dis deux fois plus large que le guide-passe, parce qu’au final ce qui va faire qu’une étiquette est facile à faire ou non, ça sera surtout si elle est facile à retourner)

On plie le tissu endroit contre endroit dans la longueur, on épingle, et on coud au bord

On déplace la ligne de couture au milieu, on ouvre les marges et on aplatit au fer ; puis on coud un petit côté

(je sais, ce n’est pas la bonne étiquette, mais on ne voyait pas bien sur la 3…ne me jetez pas de cailloux siouplaît…)

Ensuite on retourne, on coupe le petit côté cousu, on repasse

face sans couture

face avec couture

on plie en deux en laissant la face avec couture à l’intérieur…et c’est fini

Pourquoi décaler la ligne de couture au milieu?

Pour qu’elle soit invisible par la suite quand on pliera l’étiquette en 2

et pourquoi le faire dès maintenant, et pas seulement après avoir retourné?

Parce que ça permet de repasser l’étiquette avec les marges de couture ouvertes,  et au bon endroit, avant de retourner

(et si c’est pas clair… la même chose en vidéo 🙂

retour au menu

étiquette 3

numéro 4 : étiquette qui dépasse, sans boucle, avec la ligne de couture en dessous

Le début est comme l’étiquette 3 : on plie en 2 dans la longueur, on coud au bord

puis on décale la ligne de couture au milieu, on ouvre les marges et on repasse

Puis on coud un petit côté, en faisant bien un point d’arrêt au début et à la fin

On dégarnit les angles au ras de la couture

On retourne, on repasse, on pousse bien les angles avec un truc pointu, et on  plante l’étiquette au bord du tissu

Et si c’est pas clair… la même chose en vidéo:

Étiquette 4

numéro 5 : étiquette carrée ou rectangulaire, coutures sur les côtés

on plie en 2 un rectangle de tissu, endroit contre endroit, dans la largeur

on coud les bords, en allant bien jusqu’au pli et en faisant des points d’arrêt

on réduit les coins jusqu’au ras de la couture

on retourne et on pousse bien dans les coins

on la plante au bord du tissu

et c’est fini

et si c’est pas clair… la vidéo :

étiquette 5

retour au menu

numéro 6 : étiquette avec « choses écrites » des deux côtés

des petits dessins brodés, ou une marque, ou un motif sur le tissu… si on veut que ça apparaisse des 2 côtés, sans voir la couture ; on fait donc une boucle comme pour l’étiquette 3

on commence par faire les dessins, broderies, etc, bien sur la ligne du milieu du morceau de tissu

on plie sur cette ligne du milieu

le reste est exactement comme l’étiquette 3 : on coud au bord, on ouvre les coutures et on les repasse, on coud un petit côté, on retourne, on coupe le côté, et on plie en 2

étiquette 6

numéro 7 : étiquette rectangulaire ou carrée, cousue sur le tissu

C’est un peu comme une poche plaquée, on peut:

  • soit faire un rectangle complètement doublé
  • soit simple, mais en repliant les marges

ici j’ai fait complètement doublé (c’est plus facile à coudre sur le tissu après, enfin moi je trouve…)

on découpe un rectangle de tissu avec le motif ou la broderie qu’on veut, et le même dans une chute ; on les place endroit contre endroit, on trace la ligne de couture (ce sera plus facile pour coudre), on épingle

(les tissus sont endroit contre endroit)

on coud tout le tour comme ça en faisant des points d’arrêt au début et à la fin

on recoupe les angles et les marges au maximum

on retourne et on pousse bien les angles

on rentre les bords du trou

on repasse ; pas besoin de refermer les bords du trou, ils seront refermés par la surpiqûre

on fixe l’étiquette avec du thermocollant, de la colle, ou des épingles (ou juste on la tient…) sur le tissu, puis on pique tout le tour au point droit en prenant son temps

étiquette 7

numéro 8 : étiquette rectangulaire ou carrée, cousue sur le tissu juste sur les côtés

Pour pouvoir passer un truc en dessous par exemple… ou tout simplement pour ne pas voir de couture sur les grands côtés (étiquette rectangulaire)

On part sur le même principe que l’étiquette numéro 4 (on aura la ligne de couture cachée en dessous), sauf qu’on va coudre les 2 petits côtés pour avoir tous les bords finis

On commence comme l’étiquette 4 : on plie en 2 endroit contre endroit dans la longueur, et on coud au bord

(avant de plier en 2, on peut aussi dessiner ou broder sur l’endroit)

puis on décale la ligne de couture vers le milieu, on ouvre les marges et on repasse

on coud les 2 petits côtés

puis on réduit tous les angles juste au ras de la couture

on fait une petite ouverture au milieu de la ligne de couture du milieu, de la taille de notre guide-passe

(on pouvait aussi prévoir le trou avant, et laisser une ouverture au milieu sur la première couture)

et pourquoi faire le trou sur cette couture et pas sur un des petits côtés?

parce que ça permet de bien finir les 4 angles, en les dégarnissant avant de retourner ; si on laisse ouvert un des petits côtés et qu’on le referme après, ça fera moins « net »

 

(et puis la couture du milieu, elle sera en dessous donc non visible, d’ailleurs le trou je ne le referme même pas)

on met le guide-passe dans le trou

on fait sortir un des côtés

on remet le guide-passe dans le trou pour faire sortir l’autre côté

et on pousse bien pour déplier les coins

une fois repassé, ça donne ça dessus/dessous : (je n’ai pas refermé le trou)

et pour finir, on coud directement l’étiquette au point droit sur le tissu, on peut coudre juste les petits côtés

et si c’est pas clair… la vidéo :

retour au menu

étiquette 8

numéro 9 : une étiquette longue qui fait une boucle avec des pressions

Donc une grande étiquette rectangulaire, avec un bord fini, et une couture au milieu d’une des faces… c’est tout simplement une étiquette « 4 », mais plus longue.

(c’est vraiment un tuto de fumiste…!!!  😉 )

je l’ai mise à part juste pour vous dire une chose sur la largeur de l’étiquette : elle doit dépendre de la largeur de votre guide-passe.

parce que si le guide-passe ne passe pas, on va mettre 15 ans à la retourner, elle va être abîmée et froissée. c’est tout! (et si ça sent le vécu… c’est normal 😉 )

et puis on la plante au bord, et on met juste une pression à chaque bout

numéro 10 et ze last one : l’écharpe de titours

pas vraiment une étiquette, mais simplement un rectangle fermé à chaque bout, qu’on ne « plante » pas sur le tissu

la technique est la même et peut servir pour une bandoulière, ou une anse de sac, ou certaines bretelles, bref tout ce qui est fermé et fini sur les deux bouts

(C’est le même principe que l’étiquette 8, sauf qu’on ferme le trou à la fin)

on plie en 2 dans le sens de la longueur

on coud le long en laissant une ouverture au milieu et en faisant des points d’arrêt

on ramène la couture au milieu et on ouvre les marges

on obtient ça:

on dégarnit les angles

on retourne…

on obtient ça ; il reste le trou à refermer

si on est bien élevé (e), on referme le trou par un point invisible à la main

et si on est vraiment une grosse feignasse comme moi si on a la chance d’avoir choisi un tissu « à poils » comme ce minkee, on peut refermer avec un point droit à 2 mm du bord (qui ne se verra pas à la fin…)

et l’écharpe en vidéo :

étiquette 10 : l'écharpe de titours

c’est fini ! merci à vous d’avoir suivi !

à vous maintenant de mettre des étiquettes partout…

Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top