skip to Main Content
Tuto  : La Petite Bavette à Col Claudine Pour Bébé Princesse

Tuto : la petite bavette à col claudine pour bébé princesse

Vous aviez peut-être déjà vu cette petite bavette dans le petit kit de naissance

c’est rigolo, tout facile à faire, et ça permet à la petite princesse de bavouiller avec élégance  (ou de régurgiter avec dignité).

(Vous, vous aurez toujours des vieilles taches chelou sur l’épaule, mais elle, elle aura la classe 😉 )

on peut coudre le col comme un appliqué (on le thermocolle sur l’endroit de la bavette, puis on coud tout autour au point bourdon)

mais je préfère faire un vrai col claudine, avec deux faces (et même un passepoil si on veut) qu’on coud sur l’encolure de la bavette comme si c’était une robe.

(pasque c’est pas plus difficile, et un petit peu plus joli je trouve)

« la petite bavette » vous est présentée par Hugo le loup, tout habillé de blanc pour l’occasion 🙂

 (le patron d’Hugo le loup est issu du livre de Quand Lisane Rêve)

(alors, avant que la Société Protectrice des Doudous ne me tombe dessus, je tiens à dire qu’aucun doudou n’a été maltraité pendant le tournage de ces images)

(et aussi, c’est parce que je n’avais pas de princesse bavouilloute à disposition, ni même de limace, alors c’est pas d’pot mais c’est tombé sur Hugo) (et puis d’abord il n’avait qu’à pas traîner sur le canapé)

Pour télécharger le patron PDF cliquez ici

(Il faut le télécharger, l’ouvrir avec Adobe Acrobat, l’imprimer en 100%, et scotcher les 2 feuilles bord à bord, pas besoin de découper la marge)

Les marges de 1 cm sont incluses ; les lignes pointillées sur le gabarit du col correspondent à la ligne de couture, les lignes pleines à la ligne de découpe

Matériel:

  • du tissu éponge pour la bavette
  • du tissu comme on veut pour le dessous de la bavette
  • du coton imprimé pour le col
  • et un zouli passepoil si on veut

Le tuto en vidéo, c’est ici :

et en photos avec le bla-bla, c’est plus bas !

Musique : Nicolai Heidlas  ; Titre : Rising ; Lien vers sa page youtube

Etape 1 : préparer le col

On commence par découper le gabarit du col, 2x dans le tissu fantaisie en miroir, et deux fois dans le tissu du dessous du col, en miroir aussi

On place le passepoil sur le bord du col, avec le « bourrelichon » vers l’intérieur

on peut cranter le passepoil avant ou après l’avoir épinglé, peu importe (tant qu’on ne coupe pas sa couture…)

on pique au pied à fermeture éclair, en décalant l’aiguille au maximum si on peut

on pique soit pile poil sur la couture du passepoil, soit entre le cordon et sa couture (mieux)

(le pied à FE est mieux que le pied à passepoil pour ça, parce que le pied à passepoil a un peu de mal dans les arrondis)

on place par dessus (sur l’endroit) le tissu du dessous du col, endroit contre endroit

on piquera sur l’envers de notre tissu fantaisie, pour se servir de la couture précédente comme repère

on pique exactement sur la couture précédente, tout au contact du bourrelet

puis on réduit les marges et on crante

on retourne le col, et comme il tortillonne un peu, on passe un petit coup de fer pour lui montrer qui est le patron

(à cette étape, on peut aussi surpiquer le bord sur l’endroit, à 2mm du passepoil)

si on veut faire une version sans passepoil, on met tout simplement les deux tissus du col endroit contre endroit, et on pique à 1cm du bord, avant de retourner

Etape 2 : assembler le col à la bavette

on découpe le gabarit de la bavette en miroir dans chaque tissu (si on veut une bavette doublée comme ici), sinon juste une fois dans notre tissu « dessus »

on marque un repère pour le milieu en s’aidant du patron

on place les deux parties du col, sur l’endroit de la bavette, et on les épingle

on bâtit le col au tissu du dessus, par une ligne de couture à 0,5 cm du bord

Etape 3 : doubler la bavette, et retourner

( si on ne double pas la bavette : on pose un biais sur tout le tour, et c’est fini )

quel est l'intérêt de doubler la bavette?

1 pour éviter de poser un biais…. 😉   (éloge de la paresse…)

2 parce que le biais par dessus le col, ça peut faire un peu « boudinné », alors qu’en doublant, on a un bord plus régulier

(indice de mauvaise foi de ces réponses…? bah… 78%…? )

on place l’avant de notre bavette, endroit vers le haut

on met par dessus le tissu « dessous », endroit vers le bas, donc endroit contre endroit avec l’autre tissu, et on épingle

on coud tout le tour à 1 cm du bord, en laissant une ouverture de 5-6 cm pour retourner

on retourne par le trou (après avoir cranté et réduit les marges)…

on place l’avant de notre bavette, endroit vers le haut

on met par dessus le tissu « dessous », endroit vers le bas, donc endroit contre endroit avec l’autre tissu, et on épingle

on coud tout le tour à 1 cm du bord, en laissant une ouverture de 5-6 cm pour retourner

Là, on peut faire de deux façons pour que le col soit bien maintenu en place :

  • soit on surpique le col, c’est à dire qu’on pique sur l’endroit de la bavette, tout autour de la bavette et en passant par dessus toutes les épaisseurs (col compris)
  • soit on sous-pique le col : on pique sur l’endroit de la bavette, le long de l’encolure, mais en dessous du col, sans le prendre dans la couture  (on pique donc à travers les 2 tissus de la bavette, et les marges de couture du col, ce qui permet de maintenir le col en place sans couture visible)

sous-piqûre du col : on repousse le col vers la droite, et on pique sur l’endroit de la bavette à 2-3 mm du bord

on met en place les tissus au niveau du col, on rentre les berges du trou, et on maintient notre ligne de conduite grâce à notre fer à repasser

puis on surpique tout le tour (sauf le col, c’est inutile si on a déjà sous-piqué en dessous), ce qui referme le trou au passage, et maintient les tissus en place 

pour finir, on met une pression à chaque bout

eeeeet….

Là, on peut faire de deux façons pour que le col soit bien maintenu en place :

  • soit on surpique le col, c’est à dire qu’on pique sur l’endroit de la bavette, tout autour de la bavette et en passant par dessus toutes les épaisseurs (col compris)

 

  • soit on sous-pique le col (c’est ce que je fais sur l’image ci-contre) : on pique sur l’endroit de la bavette, le long de l’encolure, mais en dessous du col, sans le prendre dans la couture  (on pique donc à travers les 2 tissus de la bavette, et les marges de couture du col, ce qui permet de maintenir le col en place sans couture visible)

on retourne par le trou (après avoir cranté et réduit les marges)…

tadâââm !!

c’est fini, j’espère que ce tuto vous aura plu, n’hésitez pas à m’envoyer les photos de vos bavettes !

Cet article comporte 4 commentaires
  1. Trop joli! Ca donne envie de faire ces jolies choses, je crois bien que je vais essayer. Merci et bonne journée.

    1. j’en suis ravie! merci pour votre message, « bonne bavette » à vous !

  2. bonjour ,
    merci pour vos tuto , ils sont bien expliquer pour les débutants .
    j’aime suivre tout vos conseil
    merci merci

    1. alors je suis contente 🙂 merci, et bonne cousette à vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top