skip to Main Content
Tuto : Le Sac à Goûter Tout Mignon (chat, Ours Ou Lapin)

Tuto : le sac à goûter tout mignon (chat, ours ou lapin)

Je vous présente les derniers-nés de la famille Huguette : les petits sacs à goûters mignons, avec des têtes de zanimaux.

On pourrait aussi appeler ce tuto : « le tuto démago ».

Ben oui, soyons honnêtes, c’est trop facile : forcément qu’en collant des yeux mignons et des oreilles sur un sac à goûter, on va faire un malheur, chez tous les enfants de 1 à 39 ans…! Ca marche à tous les coups, c’est limite « pas du jeu »… Mais tant pis, on assume. On aura la classe, au pied du sapin…

(ça marche très bien avec les copains de vos enfants, avec les petits-enfants, et aussi avec les neveux.)

C’est un tuto 3 en 1 (comme le shampooing) : chat, nounours, ou lapin ; mais aussi : sac à goûter, z’oreilles, et frimousse.

C’est à dire que rien ne pourra plus vous empêcher de coller des oreilles sur tout ce qui bouge (les bonnets, les sacs de piscine, les cagoules… sky is the limit!), mais aussi de coller des frimousses sur les T-shirts, robes, tabliers, doudous, plaids… et sacs bien sûr !

Pour le sac à goûter, je me suis « inspirée » (on ne rit pas!) du sac en papier des médicaments que mon minou a ramené de chez le vétérinaire…

Il était juste parfait, ce sac en papier : petit, mais pas trop (pour pouvoir mettre une petite bouteille d’eau dedans), assez large en haut pour pouvoir y mettre une petite boite « tup » en plastique (indispensable pour préserver le pauvre cookie qu’on mettra dedans du bulldozer de l’enfant qui n’aurait pas manqué de le réduire en miettes sinon).

Je lui ai rajouté : un rabat, une doublure à l’intérieur (avec une poche « poubelle » en plastique pour mettre la pom’pot toute collante, et un fond en plastique pour les miettes, les coulures de compote, et tous les magnifiques trésors ramassés dans la cour de récré)

et bien sûr… des z’oreilles de zanimaux.

(même si parfois, il faut l’avouer, parfois on ne sait pas trop de quel zanimo il s’agit… 😉

(vous le connaissez, ce grand moment de solitude, où vous bossez pendant 3 jours sur des oreilles de chat et le sac qui va autour, et quand vient enfin le moment de le présenter à votre « public »… on vous répond en toute bonne foi : « aaah… c’est une vache? » …? #VDM 😉 )

Mais c’est pas grave, le sus-nommé public va quand même vous le chaparder dès que vous aurez le dos tourné pour lui faire des câlins…

la présentation du sac en 16 secondes

Question matériel, il faudra :

  • pour l’extérieur du sac, du tissu enduit ou de la toile cirée de préférence ; mais rien ne vous empêche de faire des folies et de mettre de la fourrure, du doudou, ou des paillettes. Pour l’avant, il faut que le tissu soit uni sinon la frimousse ne se verra pas bien ; mais pour l’arrière on met ce qu’on veut

(mon sac rose a été fait avec une toile cirée bien rigide, et le sac bleu avec un tissu enduit très fin et souple)

  • pour l’intérieur du sac : n’importe quel tissu joli. si vous avez mis un truc non imperméable dehors, ça peut être bien de mettre un tissu enduit dedans, ou carrément du plastique (toile cirée, PVC, « cristal »…).

– Pour les poches : du plastique (PVC, cristal…), ou du tissu enduit, ou du simili-cuir, ou juste du tissu normal, c’est comme on veut. (ou rien)

Si l’extérieur est enduit, on peut se permettre de mettre tout ce qui nous chante à l’intérieur (pensez quand même à entoiler votre tissu intérieur si l’extérieur est un peu mou)

(ici j’ai mis un coton fantaisie, que j’en entoilé en « rigide », et des poches en PVC)

  • pour les oreilles et l’anse : du tissu imprimé comme on veut sur un côté, et du tissu qui fait doudou sur l’autre (fourrure, minkee, polaire…)
  • pour les yeux : pour le blanc des yeux, le mieux, c’est du simili-cuir, parce que ça ne s’effiloche pas. Mais tout tissu blanc peut être utilisé, à condition dans ce cas de le poser comme un appliqué, c’est à dire avec un point « bourdon » autour pour le broder et en empêcher l’effilochage.

pour la pupille (+/- l’iris), ou peut utiliser du simili noir, un autre tissu noir (en version « appliqué » aussi), un bouton, un bouton-pression, des yeux sécurisés… comme on veut.

yeux en simili-cuir

yeux sécurisés

  • Pour le nez (enfin, l’ensemble « nez + truc blanc autour » (oui, je sais, je suis extrêmement forte en termes techniques…)) : du minkee (c’est du tissu « pyjama »), du doudou, ou de la polaire pour la partie blanche, et pour le nez lui-même : un bouton, un bouton-pression, un bout de tissu noir, un bout de velcro, ou encore un nez sécurisé

ici j’ai utilisé un bouton à tige en plastique, avec une tête arrondie

(si le sac est destiné à un tout-petit, préférez coudre un appliqué, parce qu’un bouton peut toujours se découdre…)

  • Pour fermer le sac : du velcro à coudre. On peut aussi utiliser des boutons pression, mais c’est plus dur à refermer pour un enfant

L’idéal est de mettre une bande velcro à l’intérieur du sac, tout en haut, pour le fermer correctement, et une autre bande pour fermer le rabat ; mais vous pouvez aussi fermer juste le rabat

comme d'habitude, la version "tout complètement en vidéo", c'est ici, la version avec les schémas et le bla-bla, c'est plus bas!

c’est parti !

Etape 1 : imprimer et découper le patron Etape 2 : l’intérieur du sac Etape 3 : le rabat Etape 4 : l’anse et les oreilles Etape 5 : la frimousse Etape 6 : former le sac et la doublure Etape 7 : assembler les deux sacs

Etape 1 : imprimer et découper les pièces du patron

Le patron est à télécharger ici, et les instructions pour l’impression sont ici

mon petit accessoire de découpe à moi...

Etape 2 : l’intérieur du sac

Pourquoi commencer par l'intérieur?

Alors ça, c’est très perso… mais j’ai constaté que quand je cousais un sac (sac à main ou même sac d’enfant), dès que j’avais fini l’extérieur j’avais envie d’avoir fini, d’assembler le truc avec sa doublure… alors je faisais une doublure vite fait, mais après je regrettais de n’avoir pas pris le temps de faire des poches, des plaquées des zippées des plastiques… etc

(et j’ai un peu honte, c’est pour ça que je l’écris en petit…;-) ) 

Alors j’ai décidé de toujours commencer par l’intérieur, comme ça je pouvais tranquillement y coller 92 poches qui feront trop cool plus tard quand on ouvrira le sac.

Mais si vous, vous êtes plus discipliné(e) et patient(e) dans votre tête… faites comme vous préférez !

On découpe la pièce principale dans la doublure ( si votre tissu doublure a un sens (comme mes lamas), prenez la pièce des feuilles 7 et 8 pour le faire en deux fois)

Pour donner de la tenue au sac (si le tissu extérieur est trop souple), on peut entoiler soit l’extérieur, soit l’intérieur. ici j’ai entoilé la doublure

les étapes suivantes concernent la poche en plastique et le fond en plastique ; elles sont bien sûr facultatives. Si vous préférez une poche en tissu, vous pouvez la coudre comme une poche plaquée, il faut penser dans ce cas à ajouter les marges de couture au patron

on découpe le fond et la poche dans le tissu plastique

on plie la poche en 2 et on marque le pli avec l'ongle

On replie deux fois le haut de la partie avant de la poche, vers l’intérieur, comme un ourlet

et comme on ne comprend rien parce que c'est transparent... voici le schéma :

on coud l'ourlet avec un point droit assez long

Puis on place la poche sur la doublure en s’aidant du patron ; la partie arrière de la poche arrive plus haut que la partie avant (avec l’ourlet) ; on fixe avec des épingles… ou ce qu’on trouve 🙂

on fixe la poche sur la doublure

on coud la poche sur la doublure

on coud la poche sur la doublure : lignes pointillées jaunes

on fait des points d’arrêt : carrés jaunes

on peut aussi coudre le haut de l’arrière de la poche (ligne pointillée blanche), mais c’est facultatif, le haut de la poche sera coincé par le velcro

Maintenant, si vous avez fait une doublure en 2 parties comme moi, on va assembler le bas de la doublure :

on place les deux parties de la doublure endroit contre endroit

on coud à 1 cm du bord

on ouvre les marges de couture

on place le fond du sac, et on coud tout autour au point droit

intérieur presque terminé !

option : on peut couper deux morceaux de velcro de 5-6 cm, et les fixer à 2 cm du bord supérieur

on coud tout autour au point droit pour les fixer

Etape 3 : le rabat

on découpe le rabat 1x dans le tissu extérieur et 1x dans la doublure

on peut entoiler l'envers de la doublure pour la renforcer (là où on mettra une pression ou du velcro)

on place un morceau de velcro de 5 à 6 cm de long, on le fixe avec de la colle ou des épingles

on coud tout autour au point droit (voire même deux tours)

puis on prend la partie "tissu extérieur"

on la place endroit contre endroit avec la doublure et on épingle

on coud à 1 cm du bord, tout le tour sauf la partie haute

on peut réduire les marges et cranter un peu les arrondis

rabat terminé !

on retourne sur l'endroit, et on surpique tout le tour

on pique une ligne de bâti pour fermer le bord supérieur

Etape 4 : l’anse et les oreilles

on découpe l'anse dans le tissu "doudou" et dans le tissu doublure

On met les deux endroit contre endroit ; on épingle, et on coud sur les grands côtés à 1 cm du bord (lignes roses)

(Je bâtis aussi la ligne pointillée noire sur un côté parce que c’est plus simple pour retourner avec le guide-passe)

Puis on surfile ou on surjette les bords cousus (facultatif)

on retourne...

... et c'est fini pour l'anse.

(on aplatit un peu au fer, on peut aussi surpiquer les bords de l’anse (facultatif)

Pour les oreilles, on découpe le patron 2 fois dans le tissu doublure, et 2 fois dans le doudou ; on place doudou et doublure endroit contre endroit pour chaque oreille, et on épingle

(plus de détails sur les oreilles sur : article sur les zoreilles

on pique le tour à 1 cm du bord, sauf le bas (on peut ensuite surfiler les bords)

on retourne et on pousse bien à l'intérieur

on replie vers l’intérieur (sur 1 seul côté pour les oreilles de chat, les 2 côtés pour les oreilles de lapin et nounours), on épingle, et on pique une ligne de bâti sur le bas, pour fixer le repli mais aussi pour fixer ensemble tissu et doudou

pour les oreilles de chat, on fait le pli sur l’autre oreille en miroir ; la partie pliée sera placée vers le milieu sur l’assemblage final

oreille de chat : pointue, et repliée d'un seul côté

oreille d'ours : arrondie, repliée des 2 côtés

oreille de lapin : arrondie, repliée des 2 côtés

Etape 5 : la frimousse

on découpe deux fois le nez dans du minkee blanc

on les place endroit contre endroit

on met plein d'épingles

on coud tout le tour au point droit à 5 mm du bord

on fait une fente à l'arrière

Pourquoi une fente à l'arrière?

c’est une technique que j’ai apprise dans le (très génial) livre « Quand Lisane coud des doudous et accessoires pour les petits » ; avant je laissais une partie non cousue sur le côté et retournais par là, mais c’est beaucoup plus intelligent de faire la fente derrière, parce que comme ça on peut faire une couture moche ça ne se verra pas !

on retourne

on remplit avec des chutes de doudou

(oui, même pour ça j'utilise le guide-passe 🙂 )

on referme la fente à l'arrière

et on accroche le nez

si vous avez choisi la version « lapin », vous pouvez faire une petite queue sur le même principe, en découpant deux ronds identiques dans le minkee blanc, avec une fente à l’arrière; puis vous pouvez la fixer sur l’arrière du sac (en point à la main)

on découpe l’extérieur du sac, on peut s’aider du patron pour marquer des repères de position pour les yeux et le nez

On découpe les 2 yeux dans le simili-cuir ou le tissu blanc, et deux pupilles dans le noir

(on peut découper un 3ème rond dans une couleur différente si on veut un iris)

puis on les pré-fixe sur le sac extérieur

(à la colle, avec des épingles (le simili n’aime pas beaucoup…), ou, si vous avez pris des yeux en tissu : au thermocollant double-face )

je viens de découvrir le stylo-colle… et je me demande comment j’ai pu vivre sans jusqu’ici !!

On assemble en faisant une couture au point droit sur le bord de l’oeil ; si on a pris du tissu, on peut le fixer comme un appliqué, avec un point bourdon tout autour; on fait pareil pour les pupilles noires

Puis on fixe le nez à la main ; on peut ajouter encore un petit morceau de simili blanc pour faire la lumière de l’oeil…

frimousse terminée ! le reste, c’est de la rigolade.

Etape 6 : former le sac et la doublure

on replie le bas du sac vers le haut pour le placer endroit contre endroit

on épingle et on coud les côtés à 1 cm du bord

puis on forme le fond en glissant une main à l'intérieur et en alignant la couture côté avec le fond

il faut bien écarter l'intérieur pour que ce soit droit

on épingle après avoir ouvert la couture côté

on coud au point droit à 1 cm du bord

puis on retourne le sac sur l’endroit

on fait exactement les mêmes étapes pour la doublure

puis on laisse la doublure sur l’envers

Etape 7 : monter anse, oreilles et rabat sur l’arrière du sac

Ce n’est pas techniquement dur en soi, mais c’est vite fait de « se louper », il faut bien réfléchir à ce qui sera visible à la fin et dans quel sens. Ici, contrairement à la construction d’un doudou, par exemple, où les oreilles sont souvent fixées sur la partie avant de la tête, on va les fixer sur l’arrière (parce qu’il y a un rabat).

Donc, dans l’ordre, après avoir marqué un repère sur le milieu du sac (sur sa face dos), on va poser :

1. l'anse, vers le bas, côté doudou ou tissu peu importe

2. les oreilles : pointe vers le bas, côté tissu vers nous (et côté plié vers le milieu)

et 3. le rabat : côté velcro vers nous

Ensuite, il ne reste plus qu’à bâtir tout ce petit monde, soit entre chaque « couche », soit en une seule fois à la fin, tout dépend de votre confiance en la vie… 😉

(moi je dois être du genre stressée…)

et puis on surfile ou surjette le bord cousu.

on peut maintenant coudre sur l’avant du sac le velcro qui correspond en miroir à celui du rabat (on aurait pu le faire avant, mais je préfère toujours attendre que le rabat soit monté pour être sûr de le mettre pile poil en face)

Etape 8 : the dernière ligne droite !

(je ne sais pas si j’écris ça pour vous encourager à finir ce sac, ou pour m’encourager à finir ce tuto… 😉 )

on met notre sac extérieur (qui est sur l'endroit) dans le sac doublure (qui est sur l'envers)

donc nos sacs sont bien endroit contre endroit l’un par rapport à l’autre ; il faut bien faire correspondre les avants et arrières aussi

on place bien les oreilles,anse et rabat vers le bas

on épingle tout le tour, en commençant par les coutures de côté (ouvertes)

épingler du tissu enduit ou du simili, c’est galère ; on peut utiliser des petites pinces en plastique qui ne font pas de marques.

mais pour les coutures de côté, si on veut des raccords bien alignés, c’est quand même mieux d’utiliser des épingles. dans ce cas, on peut ne les piquer que dans les marges de couture, au moins on ne verra pas de trou sur le sac à la fin

Puis on coud le tour du sac, en laissant presque tout l’avant non cousu (si,si… vous me remercierez au moment de retourner… 🙂 ), en commençant et finissant par des points d’arrêt

Pour finir, on retourne le sac en passant la doublure ou le sac extérieur par le trou, puis on pousse la doublure à l’intérieur du sac, à sa place

on replie les tissus de l'avant sur 1 cm vers l'intérieur

et on surpique tout le haut du sac, pas à pas, sur tout le tour, pour fermer l’avant, et bien maintenir les tissus à l’arrière. ça peut être difficile sur les zones épaisses, à l’arrière, on peut s’aider d’une petite cale à glisser sous l’arrière du pied pour franchir les « marches »

Et c’est fini !

(et on s’extasie.)

J’espère que ce tuto vous a plu, n’hésitez pas à mettre un commentaire ou à m’envoyer vos photos (via la rubrique « contactez-moi »)

Bonne couture !

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top