skip to Main Content
Tuto : Coudre Une Bandoulière

Tuto : coudre une bandoulière

Il y a plusieurs façons de coudre une bandoulière : directement sur le sac, ou par l’intermédiaire d’anneaux, ou encore avec anneaux et glisseur (pour une bandoulière réglable)

1 : bandoulière non réglable, cousue directement sur le sac :

2 : bandoulière non réglable, fixée par l’intermédiaire d’anneaux :

3 : bandoulière réglable, fixée sur des anneaux, et avec un glisseur :

Pour coudre une bandoulière, il faut d’abord coudre la sangle qui formera la bandoulière, coudre les attaches de fixation si on utilise des anneaux, puis coudre la bandoulière sur le sac.

Pour chaque sorte de bandoulière, il faudra préparer une sangle simple, ou une sangle avec des extrémités fermées (finies), ou les 2

On va voir :

  • comment faire chaque sorte de sangle (étape 1)
  • comment préparer des attaches pour les anneaux (étape 2)
  • puis comment monter la bandoulière sur le sac pour les 3 sortes de bandoulière (étape 3)

Les résumés en PDF à imprimer :

la bandoulière réglable en vidéo :

(Crédit musique : Nicolai Heidlas, Titre : Atmosphère www.hooksounds.com )

Etape 1 : préparer la sangle

Il faut déjà préparer la sangle qui servira à la bandoulière :

  • on peut prendre une sangle toute faite
  • ou coudre soi-même une sangle en tissu

Bandoulière/sangle aux extrémités « non finies » :

Le plus simple est de placer deux rectangles de tissu endroit contre endroit, pour coudre le long de leurs grands côtés ; on réduit les marges, puis on retourne le tube obtenu, et on surpique les bords

On obtient une bandoulière dont les extrémités ne sont pas « finies », ce qui peut suffire si extrémités de la bandoulière sont prises dans une couture ( comme dans la bandoulière type 1, sur l’image ci-contre ), ou quand le tissu utilisé ne s’effiloche pas (comme du simili-cuir par exemple)

bandoulière aux extrémités "non finies" :

Bandoulière aux extrémités « finies » :

Dans les autres cas (quand les bouts ne sont pas cachés dans les coutures du sac), on aura besoin que les extrémités soient finies ; dans ce cas, on place les tissus endroit contre endroit, on coud tout autour en laissant un trou sur un des grands côtés (trou bordé par des points d’arrêt), on réduit les marges, on retourne par ce trou, et on surpique tout autour (ce qui referme le trou au passage)

bandoulière aux extrémités finies :

Quand on assemble les deux rectangles de tissu, on peut choisir des tissus de couleurs différentes pour le dessus et le dessous de la sangle

Quelle taille choisir?

Pour la largeur des rectangles :

le choix dépend de la taille du sac, de l’esthétique voulue, de la taille de l’anneau (une sangle trop petite dans un gros anneau c’est chelou, et une sangle trop large aussi bien sûr…), et un peu aussi du tissu (parce que pour retourner et faire sortir par le trou une sangle de 2 cm en simili-cuir, il faut se lever de bonne heure… 🙂  alors il vaut mieux choisir une des « options » plus bas)

Pour une sangle faite à partir de 2 rectangles : une fois qu’on a choisi la largeur finale de la sangle, on ajoute 2 fois les marges, et encore 5 mm

Largeur du rectangle = largeur finale + marges x 2 + 5 mm

Donc par exemple pour une sangle de 3 cm de large à la fin,  avec des marges de couture de 1 cm, la largeur des rectangles sera de 3 + 2×1 + 0,5, soit 5,5 cm

Pourquoi + 5 mm ?

Parce que le fait de retourner le tube en tissu « mange » un peu de largeur ; c’est d’autant plus vrai que le tissu est épais, et qu’on n’a pas réduit les marges avant de retourner

On pense bien à réduire les marges avant de retourner le tube, sinon la sangle risque d’être un peu moins large que prévu

Pour la longueur des rectangles :

Le choix dépend du type de bandoulière (réglable ou non), et de la longueur finale souhaitée

  • Pour une bandoulière non réglable : mesurer tout simplement avec un mètre ruban la longueur souhaitée pour la bandoulière, en utilisant le mètre ruban comme une bandoulière et en le plaçant soit sur l’épaule, soit croisé devant la poitrine

(grosso modo, il faut compter environ 90 cm pour un sac porté épaule, et 120 pour un sac porté croisé sur la poitrine, auxquels on rajoute quelques cm pour les marges)

 

  • Pour une bandoulière réglable, sur un sac d’adulte, il faut compter entre 110 et 120 cm environ

Autres options pour coudre la sangle :

Si on choisit le même tissu pour les deux faces, on peut faire plus simple en pliant tout simplement en 2 un rectangle de tissu : on plie, on assemble sur le bord non plié, on retourne, et on surpique :

Quelle largeur ?

avec cette technique, on peut choisir une largeur du rectangle = largeur finale x 2 + 2 x marges

donc pour une sangle finie à 3 cm et des marges de 1 cm, on découpe un rectangle de 8 cm

Si on utilise un tissu épais (simili-cuir par exemple), ce n’est pas évident de coudre un tube et de le retourner, d’autant plus que la sangle est étroite

dans ce cas, on peut simplement plier en 2 un rectangle, replier les bords (faire un « rentré ») comme pour un biais, et surpiquer directement :

(la largeur est la même que juste au dessus, donc largeur du rectangle = largeur finale x 2 + 2 x marges)

Etape 2 : coudre les attaches de fixation des anneaux

On coud déjà une petite sangle d’environ 12 cm de long, et de même largeur que la bandoulière ; les extrémités de cette attache seront prises dans la couture du sac, donc on coud une sangle/bandoulière à extrémités « non finies » (voir étape 1)

On prépare donc 4 rectangles de même largeur que les rectangles de la bandoulière, et de 12 cm de long, pour faire 2 attaches

Puis on glisse cette sangle dans l’anneau :

On peut faire une petite couture au point droit au ras de l’anneau, si on ne veut pas qu’il puisse se promener (les pointillés noirs)

 

(Vous pouvez prendre un vrai anneau acheté en mercerie, ou tortillonner du fil d’alu n’importe comment, ça marche aussi 🙂 )

 

Ensuite, on place l’attache « tête en bas » sur la paroi du sac (entre 2 couches du côté, ou sur son bord supérieur), sur l’endroit du tissu ;

(on fait dépasser en haut ce qu’on veut pour réduire la longueur de l’attache si nécessaire en fonction de l’esthétique souhaitée)

on bâtit l’attache sur l’endroit du tissu, puis on place l’autre tissu par dessus (endroit contre endroit avec le premier tissu) pour prendre l’attache en sandwich entre les 2 couches

…. et on assemble tout le monde à 1 cm du bord

Etape 3 : coudre la bandoulière sur le sac

On peut coudre la bandoulière sur le sac de 3 façons différentes :

1 : bandoulière non réglable, cousue directement sur le sac :

2 : bandoulière non réglable, fixée par l’intermédiaire d’anneaux :

3 : bandoulière réglable, fixée sur des anneaux, et avec un glisseur :

1. la bandoulière non réglable, cousue directement sur le sac

C’est la plus simple à faire :

  • on prépare une bandoulière »extrémités non finies »
  • on la glisse entre 2 couches lors de l’assemblage du sac

soit entre 2 couches sur le côté :

soit entre le tissu extérieur et le tissu intérieur, au niveau du bord supérieur du sac :

on coud d’abord l’extrémité de la bandoulière avec le premier tissu, à 5 mm du bord

Puis on place le 2ème tissu, endroit contre endroit avec le premier, et on coud à 1 cm

2. la bandoulière non réglable, fixée sur des anneaux

On commence par fixer les anneaux et leurs attaches :

  • on prépare 2 petites sangles pour fixer les anneaux (sangles « non finies », cf étape 1)
  • on replie chaque sangle sur l’anneau, et on vient fixer ces attaches entre deux couches lors de l’assemblage du sac (comme à l’étape 2)

et pour ceux qui discutaient dans le fond lors des étapes précédentes :  😉

retour à l’étape 1 (coudre une sangle à extrémités « non finies ») retour à l’étape 2 (coudre les attaches)

Puis on prépare une bandoulière « extrémités finies »

On passe la bandoulière dans l’anneau, on replie son extrémité sur elle-même  et on la fixe par une couture qui prend les 3 couches de bandoulière (donc au total 6 couches de tissu)

Pour les tissus épais comme le simili-cuir :

-si on a fait une bandoulière « extrémités finies », on peut coudre directement l’extrémité de la bandoulière sans la replier, comme sur ce schéma :

-si on a fait une bandoulière « extrémités non finies », on replie l’extrémité sur elle-même (comme sur le schéma plus haut)

3. la bandoulière réglable, fixée sur des anneaux

la bandoulière réglable en vidéo :

On fixe les anneaux et leur petite attache entre deux couches du sac (sur le côté ou en haut, peu importe), comme à l’étape 2

retour à l’étape 2 (coudre les attaches)

Puis on prépare une bandoulière aux extrémités finies d’environ 120 cm :

On va passer la bandoulière dans un « glisseur » (le même machin que pour les bretelles de soutien-gorge), et ensuite dans chaque anneau :

(Pour plus de clarté, j’ai dessiné la face externe, visible à la fin, en violet, et la face du dessous en rose)

On commence par passer une extrémité de la bandoulière au milieu du glisseur, et on coud cette extrémité au reste de la sangle, le plus près possible du glisseur :

On passe la bandoulière dans un premier anneau, de l’intérieur vers l’extérieur, la face du dessous (rose) contre l’anneau :

On repasse la bandoulière dans le glisseur, sur la branche du milieu, par dessus la bandoulière déjà cousue, et face rose contre face violette :

Pour finir, on passe dans l’autre anneau, cette fois-ci par l’extérieur, et on coud l’extrémité sur la bandoulière :

et c’est fini !

la vidéo "version courte" du montage de la sangle :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top